Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

Utilisation des tomates

| 0 Commentaires

Utilisation des tomates

Les valeurs nutritionnelles de la tomate

La tomate contient en grande majorité de l’eau, ce qui fait d’elle un aliment très peu calorique. Sa composition est négligeable en macronutriments (protéines, glucides, lipides) mais très intéressante en micronutriments :

  • Du calcium: il constitue les os et les dents et permet à nos muscles de se contracter,
  • Du magnésium: il relaxe et régule le transit. C’est aussi un anti-inflammatoire et un antiallergique. Enfin, il permet le fonctionnement des muscles.
  • Du phosphore: il constitue l’os, les dents et des éléments du cerveau. Il conserve aussi le pH du sang (pour les plus scientifiques).
  • Du potassium: il a un rôle dans l’activité cardiaque, il transmet les informations dans le cerveau et limite les crampes.
  • Du bêta carotène et du lycopène: ce sont deux puissants antioxydants.
  • De la vitamine K: elle évite les hémorragies lors de blessures et elle fixe le calcium sur les os et les dents.
  • De la vitamine B9 : elle régénère le sang et permet un bon fonctionnement du système nerveux. Ajoutons qu’elle est indispensable pour la construction du cerveau du fœtus.

 Comment conserver ses tomates ?

  • Déjà en ne les conservant pas au frigo. Pourquoi ? Car, botaniquement, la tomate est un fruit. Donc si on la stocke au frigo elle perdra de sa saveur. Il est ainsi préférable de la conserver à l’air ambiant, à l’abri de la lumière et de la chaleur.
  • Ensuite, il est préférable de ne pas les stocker à proximité de fruits dits « climactériques ». Ce sont des fruits qui produisent un gaz (l’éthylène) qui accélère le processus de maturation des végétaux à proximité.
    • Les fruits climactériques: banane, abricot, avocat, kiwi, poire, pomme, prune, melon, nectarine, figue, mangue, pêche, kaki, goyave
  • En bocal : petites pertes de vitamines et minéraux hydrosolubles, c’est-à-dire qui aiment l’eau. Une grande partie d’entre eux vont donc passer dans l’eau du bocal que l’on ne consomme pas.
  • Surgelées : elle permet une très bonne préservation des qualités nutritionnelles en plus d’un temps de stockage très long.
  • Séchées : généralement on les retrouve baignant dans l’huile, ce qui augmente considérablement l’apport calorique. Mais il est possible de réaliser ses propres tomates séchées en diminuant l’huile. Cependant les valeurs nutritives sont bien préservées.

Quelle tomate pour quelle utilisation ?

Avec plus de 12 000 variétés de tomates dans le monde on se doute bien qu’elles n’ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Certaines sont plus fragiles que d’autres d’où leur différences d’utilisation. Les plus fragiles doivent éviter la cuisson.

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.