Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

Princesse Asperge et Prince Potiron

| 0 Commentaires

Il était une fois

Un beau royaume où vivait un Prince.
Ce Prince était gai, gentil, intelligent, courageux.
Il était artiste, musicien, bref il avait toutes les qualités que le rendaient aimable, mais… il avait un gros défaut.

Il était, depuis l’enfance, très difficile à nourrir : il ne voulait manger que des potirons. Pourtant ses parents, le Roi et la Reine, avaient tout essayé pour lui faire aimer autre chose, sans résultat que le rendre malade, le faire vomir… Et avec le temps, il avait fini par ressembler à un Potiron.

Il était très gros, plus large que haut, un ventre énorme, le teint orange avec sur la tête une petite touffe de cheveux verts. Il se savait très laid, savait qu’on l’appelait « Prince Potiron », et en était très malheureux, mais il n’arrivait pas à faire autrement que de dévorer trois fois par jour, un plat de potirons que lui apportait un valet.

Alors, souvent, il allait seul se cacher dans les bois pour pleurer…

Dans le royaume voisin, vivait une jeune Princesse, elle aussi, pleine de qualités, mais avec un gros défaut : elle ne supportait depuis que les asperges, et refusait tout autre chose.

Avec le temps, elle ressemblait à une Asperge, longue et maigre, le teint blafard, avec une petite tête mauve et des cheveux violets. Elle se savait laide, savait qu’on l’appelait « Princesse Asperge », et en était très malheureuse, mais, trois fois par jour, se jetait sur un plat d’asperges que lui apportait un valet.

Alors, souvent, elle allait seule se cacher dans les bois pour pleurer…

Un jour qu’elle se promenait tristement dans une clairière, elle entendit un bruit et, s’approchant, vit le Prince Potiron en larmes.

« Pourquoi pleurez-vous ? » demanda-t-elle

Il lui raconta son histoire, elle lui dit la sienne, ils furent heureux de parler et de se comprendre. Comme ils allaient se quitter, arrivèrent les valets avec leurs plateaux. Le Prince se précipita sur les potirons et la Princesse sur les asperges, ils avaient un peu honte mais ne s’en firent pas reproche.

Ils décidèrent de se revoir.

Ce qu’ils firent de nombreuses fois, apprirent à se connaître, se découvrirent des goûts et des qualités communs, s’apprécièrent.

Un jour, lors de leurs rendez-vous, alors que l’on apportait au Prince sa ration de potirons, la Princesse, qui l’aimait en secret et voulait le sauver par amour, se servit avant lui et dévora les potirons… sans en être incommodée.

Et le Prince, qui l’aimait aussi, voyant arriver le plat d’asperges, l’engloutit… sans être malade.

Ainsi ils prirent l’habitude d’échanger leurs repas et, un peu à la fois, à goûter d’autres plats et à se transformer.

La Princesse devint rose, pris d’agréables formes, et devient une belle jeune femme.
Le Prince maigrit, grandit, perdit la peau orange et devint un beau jeune homme.

Ainsi, ils se marièrent, furent heureux et eurent de beaux enfants… à qui ils apprirent à manger de TOUT.

Un énorme merci à notre Prince Asperge (et oui, chez nous les genres ont été inversés 🙂 pour cette  histoire de l’époque du Moulin…

A vous chers parents, pour vous donner des idées dans la difficile lutte pour l’ingestion des légumes à leurs bambins 🙂

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.