Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

La maladie cœliaque

| 0 Commentaires

La maladie cœliaque

Qu’est-ce que c’est ?

La maladie cœliaque est une maladie qui se définie par une malabsorption du gluten : une protéine contenue dans certaines céréales.  Cette malabsorption peut provenir de 3 facteurs :

  • Une prédisposition génétique
  • Une introduction trop précoce (avant 6 mois) des aliments contenant du gluten
  • Une ou plusieurs infection(s) au niveau de l’intestin grêle

Que se passe-t-il dans le corps ?

Lorsque le gluten que l’on ingère arrive dans l’intestin, il se décompose en plusieurs molécules (les gliadines). Ces gliadines ne sont, dans des conditions normales, pas digérées par les cellules de l’intestin. Mais chez la personne atteinte de la maladie cœliaque, ces molécules rentrent dans les cellules intestinales. En interférant avec d’autres éléments appelés les enzymes, les gliadines vont devenir des gliadines « anormales » dont l’organisme voudra se débarrasser via une réaction inflammatoire.

Comment peut-on savoir qu’on est atteint de la maladie cœliaque ?

Les diarrhées et les ballonnements sont deux symptômes principaux. Mais pas de panique ! Ce ne sont pas des facteurs déterminants, ils sont simplement observables à l’œil nu. Pour confirmer la maladie, c’est au médecin d’analyser vos analyses biologiques.

Comment manger avec cette pathologie ? 

Pour bien vivre avec cette maladie il « suffit » d’éliminer les aliments contenant du gluten. C’est-à-dire tous les aliments contenant les céréales suivantes :

  • Le blé : le blé dur précuit et tous les aliments confectionnés à partir de la farine de blé (pain, pain de mie, biscuits salés et sucrés…). Ainsi que les sous-espèces du blé : épeautre, petit épeautre, boulghour, kamut
  • Le seigle : farine de seigle et tous les aliments confectionnés à partir de cette farine
  • L’avoine : flocons d’avoine, farine d’avoine, lait d’avoine, porridge…..
  • L’orge : orge perlée, malt d’orge et tous les dérivés (bière, whisky…)
  • Le triticale : farine de triticale, flocons de triticale et tous les dérivés

On retrouve aussi les céréales précédentes dans des produits insoupçonnés tels que : le sucre glace, yaourts et fromages aux céréales, viandes ou poissons panés, quenelles industrielles, huile de germe de blé, figues séchées dans de la farine, sauce soja… et bien d’autres encore.

 

Ce qu’il faut retenir:  

  • Je vérifie sur chaque produit que la mention « peut contenir des traces de gluten » ou « traces possibles de gluten » n’apparait pas
  • Je check la liste des ingrédients dans laquelle je ne dois pas retrouver en gras une céréale contenant du gluten
  • Je retiens les céréales qui ne contiennent pas de gluten : le riz, le maïs, le quinoa, le sarrasin, le millet, le sorgho, l’amarante et les légumes secs 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.