Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

30 octobre 2017
de Menu by Menu
0 Commentaires

Princesse Asperge et Prince Potiron

Il était une fois

Un beau royaume où vivait un Prince.
Ce Prince était gai, gentil, intelligent, courageux.
Il était artiste, musicien, bref il avait toutes les qualités que le rendaient aimable, mais… il avait un gros défaut.

Il était, depuis l’enfance, très difficile à nourrir : il ne voulait manger que des potirons. Pourtant ses parents, le Roi et la Reine, avaient tout essayé pour lui faire aimer autre chose, sans résultat que le rendre malade, le faire vomir… Et avec le temps, il avait fini par ressembler à un Potiron.

Il était très gros, plus large que haut, un ventre énorme, le teint orange avec sur la tête une petite touffe de cheveux verts. Il se savait très laid, savait qu’on l’appelait « Prince Potiron », et en était très malheureux, mais il n’arrivait pas à faire autrement que de dévorer trois fois par jour, un plat de potirons que lui apportait un valet.

Alors, souvent, il allait seul se cacher dans les bois pour pleurer…

Dans le royaume voisin, vivait une jeune Princesse, elle aussi, pleine de qualités, mais avec un gros défaut : elle ne supportait depuis que les asperges, et refusait tout autre chose.

Avec le temps, elle ressemblait à une Asperge, longue et maigre, le teint blafard, avec une petite tête mauve et des cheveux violets. Elle se savait laide, savait qu’on l’appelait « Princesse Asperge », et en était très malheureuse, mais, trois fois par jour, se jetait sur un plat d’asperges que lui apportait un valet.

Alors, souvent, elle allait seule se cacher dans les bois pour pleurer…

Un jour qu’elle se promenait tristement dans une clairière, elle entendit un bruit et, s’approchant, vit le Prince Potiron en larmes.

« Pourquoi pleurez-vous ? » demanda-t-elle

Il lui raconta son histoire, elle lui dit la sienne, ils furent heureux de parler et de se comprendre. Comme ils allaient se quitter, arrivèrent les valets avec leurs plateaux. Le Prince se précipita sur les potirons et la Princesse sur les asperges, ils avaient un peu honte mais ne s’en firent pas reproche.

Ils décidèrent de se revoir.

Ce qu’ils firent de nombreuses fois, apprirent à se connaître, se découvrirent des goûts et des qualités communs, s’apprécièrent.

Un jour, lors de leurs rendez-vous, alors que l’on apportait au Prince sa ration de potirons, la Princesse, qui l’aimait en secret et voulait le sauver par amour, se servit avant lui et dévora les potirons… sans en être incommodée.

Et le Prince, qui l’aimait aussi, voyant arriver le plat d’asperges, l’engloutit… sans être malade.

Ainsi ils prirent l’habitude d’échanger leurs repas et, un peu à la fois, à goûter d’autres plats et à se transformer.

La Princesse devint rose, pris d’agréables formes, et devient une belle jeune femme.
Le Prince maigrit, grandit, perdit la peau orange et devint un beau jeune homme.

Ainsi, ils se marièrent, furent heureux et eurent de beaux enfants… à qui ils apprirent à manger de TOUT.

Un énorme merci à notre Prince Asperge (et oui, chez nous les genres ont été inversés 🙂 pour cette  histoire de l’époque du Moulin…

A vous chers parents, pour vous donner des idées dans la difficile lutte pour l’ingestion des légumes à leurs bambins 🙂

 

20 octobre 2017
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : mangeons des légumes avec les enfants

Cette semaine nous pensions être en été et pourtant les vacances de la Toussaint sont déjà là. Alors je me suis dit que c’était le moment de relever le défi de manger des légumes avec les enfants.
Parce que c’est bien connu, c’est par l’exemple qu’on élève un enfant donc s’il vous voit vous régaler avec des légumes il y a de fortes chances qu’il veuille y goûter aussi.
Une autre astuce consiste à faire la cuisine et les courses avec eux, dans un potager c’est encore mieux .
Pour ma part je n’ai pas forcé mes enfants à finir leurs assiettes en revanche ils avaient toujours (ils ont toujours) l’obligation de goûter même une petite bouchée. Je suis persuadée que le goût s’apprend et qu’en goûtant plusieurs fois on finit par aimer, même si c’est très long (très très long).

Une tarte citrouille comté poireau, c’est une tarte très gourmande car le fromage est en cubes et pas râpé donc on sent bien le moelleux. La citrouille apporte un petit goût sucrée et puis elle a un côté féerique entre Cendrillon et Halloween.
Votre enfant peut participer en étalant la pâte dans le moule (ou au rouleau si vous faites une pâte maison), piquer la pâte avec une fourchette, battre les œufs et répartir les cubes de fromages. S’il est assez grand pour couper, il peut tout faire !
Mangée avec une salade verte, c’est un dîner complet.

Une soupe de pois cassés et coing, forcément quand on se prend un coin, on se casse (blague niveau Grande Section ça devrait passer). Cette soupe est l’occasion de goûter 2 ingrédients pas toujours présents dans nos cuisines et pourtant tellement bons. Le pois cassé, je l’adorais déjà à la cantine servi avec du boudin noir, et comme j’étais la seule mes copines me donnaient leurs assiettes pour ne pas se faire punir.
Bref essayez cette association, elle est terrible.
Pour participer les enfants peuvent verser les pois dans la casserole, mixer ou préparer des petits bols de trucs à mettre dedans comme du fromage râpé ou du roquefort, de la crème fraîche épaisse ou des amandes grillées (pour les plus de 5 ans).

De la courge spaghetti au poulet et légumes. Connaissez-vous cette courge ? je crois que je l’ai découverte grâce au potager de ma copine Caroline il y a 3-4 ans. Depuis je l’aime chaque année un peu plus, c’est mon équivalent hivernale de la courgette. Alors je ne l’emploie pas de la même façon, par exemple elle ne convient pas aux soupes ou aux tartes. Mais c’est un légume passe partout, on peu dire que toutes les recettes de pâtes lui vont.
Ce qu’il ne faut pas rater avec les enfants c’est le moment où la courge se transforme en spaghetti. N’oubliez pas de leur faire faire, c’est magique !
Si vous avez un spiralizer (ce petit appareil qui ressemble à un taille crayon et qui transforme les légumes en longs rubans fins), vous pouvez vous en servir avec les carottes pour accentuer le côté spaghetti.

Un gratin de ravioles aux épinards, alors oui je sais des épinards aux enfants. C’est tellement le légume qu’ils détestent dans l’imaginaire collectif mais dans les faits pas tant que ça. Au début vous pouvez mettre moins d’épinard que prévu dans la recette pour que ça soit progressif.
Les enfants peuvent déposer les plaques de ravioles dans le plat,équeuter les épinards et aussi parsemer le fromage râpé.

 

Un pumpkin cake, et oui des légumes jusque dans les desserts !
Ce gâteau est une variation de saison du carrot cake, comme c’est bientôt halloween c’est le moment de le déguster !
Si vous avez des moins de 5 ans avec vous ne mettez pas de noix de pécan ni de graine de courge dedans, les risques de fausses routes sont bien trop dangereux.
Les enfants peuvent vous aider à mélanger : le beurre et le sucre, les œufs, et puis ils vont adorer décorer le gâteau soit avec les graines de courge soit avec des pépites de chocolat.

 

 

Voilà, j’espère vous avoir donné des idées. Transmettre le goût et l’amour de la cuisine aux enfants est une des choses qui nous animent le plus avec Dorothée alors si on peut apporter notre petit caillou c’est avec bonheur.

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI

20 septembre 2017
de Menu by Menu
0 Commentaires

Chasse aux Poux !

Mon Grand Blond était passé travers les attaques de bestioles jusqu’en 6ème, mais depuis son entrée au collège les Poux ont élu domicile dans sa belle tignasse… Après avoir épuisé le stock de produits à tête de mort de mon Pharmacien préféré, après avoir crémé et peigné ladite tignasse un jour sur deux pendant 3 mois, après avoir chanté sous la pluie en psalmodiant des incantations bienfaisantes, je rends mon tablier !

Heureusement ma Soeur Delphine est là. Comme toujours. Elle me conseille le Bicarbonate de Soude, la Mayonnaise maison (alors là non, si je me donne la peine de préparer une mayo moi-même, c’est pas pour les poux !), ou de l’Huile de Coco pour les étouffer.

D’après mon Grand Blond c’est ma Petite Brune qui lui a refilé ses poux de Maternelle, étant données la douceur de leurs relations, je suis trrrrès motivée pour trouver une solution. Si quelqu’un à un remède de pointe, écrivez-moi ICI. De mon côté, je vous tiens au courant de mes prochains tests.

7 juillet 2017
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : les enfants sont chez les Grands-parents

La fin des classes a sonné, les enfants sont en vacances, super ! Oui, mais pas vous !

Peut-être comme je l’ai fait pendant des années, vous pouvez les confier à leurs grands-parents ? Et si c’est le cas peut-être aussi que vos parents vous demandent « mais qu’est-ce qu’ils aiment manger ? » C’est vrai rien de plus agaçant que de préparer un repas et qu’il soit boudé surtout par leurs petits-enfants !

Alors pour aider à ce que tout ce passe bien, vous allez faire un tour sur notre site et vous préparez un planning avec vos enfants. Vous pourrez même vous charger des courses et vos parents n’auront plus qu’à cuisiner !

Je vous propose un planning avec des recettes que mes enfants adorent et petit bonus, elles sont si faciles à réaliser qu’ils peuvent même les faire et les plus petits peuvent aider. C’est vraiment le moment de mettre en application des mots compliqués comme transmission intergénérationnelle !
Inciter les GP à mettre leurs recettes sur le site !

 

Des boulettes de viande sauce tomate servis avec des spaghetti et du parmesan, c’est un sans faute !

Les enfants adorent les boulettes et en plus quel plaisir de les faire ensemble. Les adultes coupent et cuisent et les petits roulent les boulettes, c’est comme de la pâte à modeler.

 

Un mille feuilles courgettes jambon cantal, un plat tout simple où l’on reconnait bien les saveurs de chaque ingrédients. Laissez les enfants mettre dans le plat les produits en les alternant, ils vous diront qu’ils font un algorithme ne les contredites pas surtout !

 

 

On pourrait appeler ça des boulettes mais comme on les a aplaties ce sont des palets de poisson aux épices. Pour les plus jeunes il vaut mieux éviter le piment. Et de nouveau comme pour les boulettes, faites participer vos enfants, ils mangent avec beaucoup plus d’appétit un plat qu’ils ont préparé même du poisson !

Pour servir n’hésitez pas à faire une sauce tomate maison, la recette est ICI.
Pour accompagner : une salade de concombre ou de tomates.

Le clafoutis de tomates un plat que nous affectionnons chez moi. Il se mange chaud, tiède ou même froid accompagné d’une belle salade verte. Les enfants adorent ces petites tomates cerises et pourront mélanger avec le fouet la préparation avant de la verser dans le plat.

 

Comme dessert de la mousse au chocolat au lait, comme une mousse au chocolat mais avec un petit goût de caramel. Un régal pour tous !

Laissez les enfants monter les blancs en neige, c’est de la magie !

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI 

 

Et vos enfants aussi ont certainement beaucoup de choses à apprendre à vos parents !

Les illustrations sont de Henry Hintermeister, artiste américain (1897-1970)

 

 

19 février 2016
de Menu by Menu
0 Commentaires

4 idées pour le diner : les enfants en vacances et en cuisine !

La moitié des enfants en vacances, c’est peut-être le bon moment de prendre du temps pour cuisiner tous ensemble ! On est plus calme que pendant le fameux trio « devoirs-bain-dîner » des autres soirs de l’année. Des recettes faciles où les enfants vont pouvoir trouver leur place, avec des ingrédients boudés qui une fois cuisinés, donne très envie d’être goûtés !

Gratin

Oh, le beau gratin de ravioles aux épinards ! Entre chaque plaque de ravioles nous avons caché des épinards et du jambon. En fonction de leur âge, les enfants peuvent couper le jambon, mélanger les épinards et le fromage, retirer les papiers entre les ravioles ou tout simplement parsemer de fromage râpé à la fin.

 

soupe La soupe finlandaise au saumon, « lohikeitto », à elle seule c’est un repas complet parfait pour l’hiver. Les enfants peuvent couper le saumon, très tendre, il y a moins de risque de se couper. Mettre les ingrédients dans le bouillon (en faisant attention aux éclaboussures). Et puis, pensez à leur faire découvrir les baies roses, si jolies et au parfum plus doux que le poivre.

tarte

Une tarte aux poireaux avec une salade verte, j’ajoute une tranche de jambon de pays au cas où.
Je déteste quand il reste du sable ou de la terre dans les poireaux alors mes enfants sont chargés de l’inspection. Une autre chose qu’ils aiment faire c’est battre les œufs, prenez un très grand saladier pour plus de sûreté 😉

poulet

Des blancs de poulet farcis, de la roquette dedans, du jambon dehors. Pendant que vous ouvrez les blancs de poulet, un peu délicat, les enfants peuvent prélever les zestes de citron. C’est rigolo de faire des chemins dans le jaune, après ils mélangent avec une fourchette et enfin ils farcissent et enroulent dans du jambon. Et si vous décidez d’accompagner avec une purée de pomme de terre maison, alors là ils vont adorer écraser les patates.
Bref, les enfants font tout !

mangue Une mousse de mangue comme dessert. Elle réunit ce que préfèrent faire les enfants, couper mais quelque chose de tendre pour ne pas prendre de risque, mélanger en écrasant et regarder monter des blancs en neige !
Le plus dur va être de les faire attendre 30 minutes !

 

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez ICI