Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

18 avril 2018
de Menu by Menu
0 Commentaires

Recettes, trucs et facéties, la dailyCuisine de Daniel

 

Notre Daniel nous confie une recette d’un soir de semaine. Il vit aux USA, c’est lui qui prend soin des courses et des repas pour sa smala. Découverte et partage d’une 2ème recette.

 

 

Le foie gras de salon

Les ingrédients nécessaires :

900 g de foie gras
2 cc de sel
1 cc de poivre
1 pincée de noix de muscade
un verre de Gewurtztraminer ou de Sauternes (mais pas les deux)

Et aussi. Une planche à découper, un petit couteau pointu, 1 terrine rectangulaire, 1 thermomètre

Et un peu de temps…

Pour l’anniversaire de mon fils aîné, je fais un foie gras.
Comme d’habitude je suis pressé et je dois m’occuper de mon fils cadet. Aussi, la majorité des photos n’est pas prise dans la cuisine mais dans le salon où nous regardons un film ensemble.

Une planche à découper et un foie gras (en fait j’en fais deux) : opération table basse déclenchée.

Le foie gras c’est pas difficile, mais comme on utilise un ingrédient cher, on aime pas trop se louper.

Faut pas s’énerver pour dénerver : l’opération la plus délicate, c’est d’enlever les nerfs du foie. Je ne suis pas un spécialiste pour ça mais je me débrouille pas trop mal. Je coupe, j’ouvre, je découpe, je recoupe.

Il vaut mieux faire des plus petits morceaux (qui feront figure honorable après cuisson) plutôt que de mal enlever les nerfs. Un foie gras mal dénervé, c’est immangeable, bon pour la poubelle direct !!!

 

 

Voici la photo d’un foie de canard énervé.
Plus le canard a été stressé, plus de nerfs on a dans le foie.

Difficile de savoir malheureusement à l’avance. Pour cette recette j’ai acheté deux foies : même origine, même marchand, même qualité. Le premier était quasiment sans nerfs, le second ressemblait à un casse-tête chinois.

 

Voilà, mon canard apaisé. J’ajoute sel, poivre, noix de muscade, et je mélange à la main.
Les épices sont très importants. Sans épices c’est vraiment fade. Trop d’épices et on tue le goût du foie. Il faut être très attentif aux dosages indiqués dans les recettes.

 

 

 

Je dispose les morceaux dans une terrine préalablement rincée avec mon vin. Les plus petits morceaux en premier, les plus gros sur le dessus. J’appuie sur les morceaux avec le dos d’une cuillère à soupe pour tasser.

 

 

 

 

Je verse mon vin qui doit tout juste recouvrir la surface de mon foie. Après tout ça on se repose le foie gras et moi pendant deux heures à température ambiante.

 

Je mets à cuire mes terrines dans un bain marie à 40 ° après avoir placé un poids pour garder le foie gras tassé et ainsi le reconstituer.
Au risque de faire disparaître totalement mon foie amoureusement cuisiné, je ne laisse pas la température dépasser 75 °. Y a pas de miracle, faut surveiller de près. C’est cuit au bout d’une petite (très petite) heure ou quand la graisse atteint 2 cm d’épaisseur.
Je laisse refroidir un peu puis je mets au frigo avec le couvercle pour 48 heures
ET

C est pas fini.

Quelques heures avant de servir, il faut retirer la graisse durcie, enlever le poids.
Puis faire fondre doucement la graisse retirée. Cette graisse sera coulée en une couche fine sur le dessus du foie gras pour protéger de l’oxydation.
On remet au frigo et BOUM !
Quelques heures plus tard c’est prêt a servir !!!
Juste la première tranche s’est un peu explosée quand je l’ai retirée de la terrine mais pour le reste je suis plutôt content.

Et c’est boooooooooon !!!!!!

9 avril 2018
de Menu by Menu
0 Commentaires

Recettes, trucs et facéties, la dailyCuisine de Daniel

 

 

Notre Daniel nous confie une recette d’un soir de semaine. Il vit aux USA, c’est lui qui prend soin des courses et des repas pour sa smala. Découverte et partage d’une 2ème recette.

 

 

 

 

 

Gâteau de nuit, moi je le fais à minuit. Pour les autres, ça s appelle un gâteau marbré.

 

 

On a besoin de ça : 

 

  • 200 g de  beurre
  • 280 g de farine
  • 200 g de sucre
  • 4 œufs
  • un peu de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de cacao amer
  • 1 sachet de levure chimique (11g)

 

 

 

Evidemment je suis pressé et je n’ai qu’une envie c’est d’aller me coucher mais bon j’ai promis à mon fils et à ma voisine de leur faire ce gâteau, je vais donc doubler les proportions.

Une fois de plus j’utilise mon fidèle robot, pas indispensable mais ça va tellement plus vite.

 

 

C’est parti ! Le sucre dans le pot, le beurre un peu mou par dessus

 

 

 

 

Je mélange avec l’instrument appelé la feuille

 

 

 

Je devrais faire ça en vitesse lente. Boum je démarre ! Ca tourne, au bout de trente secondes j’accélère en vitesse 2, puis en vitesse 3, puis 4 et enfin je fais une pointe en vitesse maxi (Quelques secondes)

Puis les oeufs  1 par 1. Même traitement … Pas très orthodoxe mais c’est fait en trois minutes.

 

Je passe à la farine que j’ai préalablement mélangée avec la levure. Là j’y vais doucement pour mieux l’intégrer et que je n’ai pas envie de noyer la cuisine dans un nuage blanc.

 

 

Je sépare la pâte en deux. A une moitié je rajoute un sachet de sucre vanillé, à l’autre mon cacao en poudre.

 

Ça y est je l’ai mon nuage !

Comme la partie cacaotée me semble un peu épaisse, je rajoute quelques centilitres de lait.

On y est presque, j’ai préparé des moules, un petit coup de spray pour que ça colle pas. La partie vanillée en dessous, la partie avec le cacao au dessus (enfin, plus ou moins). Normalement je devrais lisser un peu, je le fais pas mais c’est une erreur que je rattraperai après quelques minutes au four.

Pour la cuisson ça prend un certain temps, je mets le four bien chaud les dix premières minutes puis je réduis la température pour au moins une demi heure (voire plus surtout si on utilise un moule à cake). Cuisson à surveiller de près surtout pour la partie chocolat.

Et voilà le travail !

Rapido ! Presto ! Et plutôt bono !

24 mars 2018
de Menu by Menu
0 Commentaires

Recettes, trucs et facéties, la dailyCuisine de Daniel

Notre ami Daniel nous confie une recette d’un soir de semaine. Il vit aux USA, c’est lui qui prend soin des courses et des repas pour sa smala. Découverte et partage.

Aujourd’hui je fais de la pâte à pizza et si tout se passe bien c’est cinq minutes, montre en main. Quand je le fais au moins je sais ce qu’il y a dedans.

J’ai besoin de :

  • 350 gr de farine (bio si possible)
  • 7 gr de levure
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive (bio aussi)
  • 250 ml d’eau bien chaude (comme pour un bain)
  • une pincée de sel (moi j’aime bien le sel aux aromates)
  • et un robot mixeur (réutilisable pour d’autres recettes) avec un crochet (sans Capitaine)

C’est tout.

Le crochet ressemble à ça

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti !

Dans mon bol je mélange la farine et la levure avec une cuillère en bois, je rajoute l’huile d’olive.
Démarrage du crochet en vitesse lente, mon eau chaude est déjà prête.
On tourne !!!
Quelques secondes suffisent pour mélanger l’huile et la farine.
Je verse l’eau au centre sans me presser mais sans attendre.
Le moment délicat ce sont les derniers millimètres.
Selon la farine utilisée, la température de la pièce, votre robot et mon humeur, je peux obtenir une pâte collante (trop d’eau) ou trop sèche.

Bah ! si c’est trop sec, je rajouterai de l’eau.
Si c’est trop collant je rajouterai de la farine.

Mais aujourd’hui c’est parfait, ça se détache facilement du crochet.

 

Ce jour-là, Daniel a ajouté une sauce toute faite et des tomates. En mars, vous imaginez bien que nous l’avons sermonné !  « ok je plaide coupable ! je ferai le pèlerinage de st Jacques de Compostelle déguisé en tomate géante !!!! » a-t-il répondu 🙂

Voici le résultat :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre…

8 avril 2016
de Menu by Menu
0 Commentaires

La recette de Tïatïa : crème aux œufs mangue passion

Tiatia title logo MbyM

Notre copine Tatiana est très inventive. Gourmande, elle aime préparer des plats rapidement succulents. Régulièrement, elle nous livre une recette qui ravit sa Smala.
Aujourd’hui elle nous présente sa crème aux œufs mangue-passion

CremeOeufManguePassion8

Préchauffer le four à 160° (th.5-6)

Découper la mangue en petits cubes
Évider les fruits de la passion et les mélanger avec la mangue

Verser le mélange dans des ramequins et saupoudrer de poudre coco

Dans une jatte, mélanger : les jaunes d’œufs, le sucre, le lait de coco, et la crème fraîche

Verser le mélange dans les ramequins

Enfourner pour 30 minutes

Servir tiède ou froid

 

 

La recette complète est ICI

Et des idées pour les autres repas de la semaine ICI

24 novembre 2015
de Menu by Menu
0 Commentaires

La Recette de Tïatïa : Bœuf aux Epices

Tiatia title logo MbyM

Notre copine Tatiana est très inventive. Gourmande, elle aime préparer des plats rapidement succulents. Régulièrement, elle nous livrera une recette qui ravit sa Smala.
Aujourd’hui elle nous présente son Bœuf aux Épices : 15 minutes de préparation, 3 heures au four pour un plat délicieux et plein d’arômes. 

BoeufAuxEpices

Couper en morceaux le paleron de bœuf, et éplucher les pommes de terre.

Préchauffer le four à 150°

Faire revenir les morceaux de viande dans l’huile d’olive pour qu’ils soient bien dorés.
Remplacer la viande par les oignons et l’ail.
Remettre la viande et ajouter les épices.
Ajouter les pommes de terre.
Puis le bouillon.

Couvrir et laisser au four 2-3 heures

Sortir du four, ajouter la coriandre ciselée

Servir !

La recette complète est ICI

Et des idées pour les autres repas de la semaine ICI

13 octobre 2015
de Menu by Menu
0 Commentaires

La Recette de Tïatïa : Hachis coin-coin

Tiatia title logo MbyM

 

Notre copine Tatiana est très inventive. Gourmande, elle aime préparer des plats rapidement succulents. De temps en temps, elle nous livrera une recette qui ravit sa Smala. Pour inaugurer cette rubrique, voici le Hachis Coin-Coin !

Préchauffer le four à 200° (th.6-7).Hachis Coin-Coin

Cuire les pommes de terre pour en faire une purée.

Découper le confit de canard en petits bouts.
Émincer les échalotes.
Épépiner et émonder les tomates. Les découper en quartier.
Dans une poêle, verser le gras du confit pour y cuire les échalotes et les tomates.
Puis, y ajouter le confit et le persil. Mélanger, poivrer et saupoudrer d’un peu de piment d’Espelette.

Verser de la chapelure sur le fond d’un plat à four.
Répartir le mélange de canard dessus.
Puis, ajouter la purée.

Et recouvrir de gruyère.

Enfourner pour 20 min.
Et déguster avec une jolie frisée !

 

La recette complète est ICI
Des idées pour les autres repas : 
Menu de la semaine