Menu by blog

et le quotidien devient un jeu

30 mars 2018
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : avec UN CADEAU et les produits d’Avril

Ça y est le mois d’Avril est là et le printemps aussi.
Et pour fêter ça nous avons préparé un cadeau pour vous !!!
Nous voulons vous faire découvrir la Greenabox de chez Greenastic*. Une jolie box « pour ne pas se raconter de salades mais simplement en cultiver pour les manger » (j’adore leur accroche). À chaque saison vous recevez une boite avec des graines et tout ce qu’il faut pour les semer (petits pots, pastilles de terreau, …). C’est accompagné d’un guide très complet sur chaque graine et aussi sur la façon de les semer, en potager classique ou de type permaculture. Le guide donne aussi des conseils de jardinage pour l’arrosage, la plantation, le repiquage, et vous pouvez contacter l’équipe de la Greenabox facilement par mail ou via les réseaux.
Bonus, bonus : les graines sont bio et reproductibles.
Alors voilà, notre petit cadeau c’est une remise de 5% pour les utilisateurs de Menu by Menu, allez vite découvrir l’offre ICI

Je tente l’aventure moi aussi, je vous raconterai comment ça pousse et nous pourrons échanger les idées de recettes 🙂

 

En attendant d’être auto-suffisant·e·s grâce aux potagers, voici les légumes et les fruits que vous pourrez trouver ce mois ci chez vos primeurs. Et des idées de recettes qui vont avec.

Les produits de saison et des idées de recettes qui vont avec :

Du côté des légumes :

  • Ceux qui arrivent : les fèves, navets nouveaux, petits pois et oignons nouveaux.
  • De pleine saison : asperges blanches et vertes, carottes nouvelles, le cresson de fontaine et radis.
  • C’est aussi leur saison car on peut les manger toute l’année en fonction des variétés : brocolis, carottes, choux-fleur, épinards, laitues, oignons, poireaux, roquettes.
  • Et comme ils se conservent longtemps on continue de cuisiner la betterave, le céleri rave, les courges.

Du côté des fruits : citron, kiwi, orange, pamplemousse, poire, pomme et la rhubarbe qui pointe le bout de son nez

 

Vive la Tarte primeurs avec laquelle nous pouvons nous régaler de tous ces légumes qui reviennent ! Le principe est simple il faut cuire la pâte à tarte « à blanc » et pendant ce temps-là cuire les légumes. Après on étale de la ricotta sur le fond de tarte, on pose les légumes dessus et c’est prêt. Simplissime comme dirait l’autre 😉

 

De l’agneau et tomates confites. Une façon simple et rapide de manger du gigot. C’est aussi un bon moyen d’utiliser les restes d’un gros gigot.
J’aime l’accompagner avec de la polenta mais une purée classique ou du riz l’accompagnent aussi très bien.

 

 La salade de printemps semoule de chou-fleur est une salade très fraîche. Elle est composée d’une base de semoule faite avec les fleurettes de chou-fleur. En fonction de vos goûts vous pouvez modifier cette salade. Par exemple en y mettant des carottes nouvelles.

 

 

Des asperges vertes en gratin très gourmandes avec la béchamel et le parmesan. Accompagnée par une belle salade verte c’est parfait pour un dîner de semaine. Si vous recevez des amis ce gratin peut aussi être une entrée parfaite.

 

 

Une tarte kiwi coco, le début du mois d’avril n’est pas très riche en fruit mais il y a le kiwi ne l’oublions pas. La pâte faite avec de la poudre, de la farine et de l’huile de coco est très gourmande et sans gluten, un vrai gâteau ! La garniture en yaourt et kiwi est très fraîche, et les 2 fonctionnent à merveille !

 

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI

 

* Greenastic est la 1ère plateforme numérique éco-responsable en jardinage basée sur les principes de la permaculture. Son équipe de biologiste et de paysagistes professionnels a développé des outils 100% personnalisables afin de fournir aux particuliers, professionnels et entreprise une solution de jardinage clé en main et respectueuse de la nature, sans aucun intrant chimique.

 

24 mars 2018
de Menu by Menu
0 Commentaires

Recettes, trucs et facéties, la dailyCuisine de Daniel

Notre ami Daniel nous confie une recette d’un soir de semaine. Il vit aux USA, c’est lui qui prend soin des courses et des repas pour sa smala. Découverte et partage.

Aujourd’hui je fais de la pâte à pizza et si tout se passe bien c’est cinq minutes, montre en main. Quand je le fais au moins je sais ce qu’il y a dedans.

J’ai besoin de :

  • 350 gr de farine (bio si possible)
  • 7 gr de levure
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive (bio aussi)
  • 250 ml d’eau bien chaude (comme pour un bain)
  • une pincée de sel (moi j’aime bien le sel aux aromates)
  • et un robot mixeur (réutilisable pour d’autres recettes) avec un crochet (sans Capitaine)

C’est tout.

Le crochet ressemble à ça

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti !

Dans mon bol je mélange la farine et la levure avec une cuillère en bois, je rajoute l’huile d’olive.
Démarrage du crochet en vitesse lente, mon eau chaude est déjà prête.
On tourne !!!
Quelques secondes suffisent pour mélanger l’huile et la farine.
Je verse l’eau au centre sans me presser mais sans attendre.
Le moment délicat ce sont les derniers millimètres.
Selon la farine utilisée, la température de la pièce, votre robot et mon humeur, je peux obtenir une pâte collante (trop d’eau) ou trop sèche.

Bah ! si c’est trop sec, je rajouterai de l’eau.
Si c’est trop collant je rajouterai de la farine.

Mais aujourd’hui c’est parfait, ça se détache facilement du crochet.

 

Ce jour-là, Daniel a ajouté une sauce toute faite et des tomates. En mars, vous imaginez bien que nous l’avons sermonné !  « ok je plaide coupable ! je ferai le pèlerinage de st Jacques de Compostelle déguisé en tomate géante !!!! » a-t-il répondu 🙂

Voici le résultat :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre…

23 mars 2018
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : vive le fromage !

photo Irving Penn

Cette semaine il y a la journée du fromage, mardi 27 mars. Je pense que l’idée c’est de découvrir ou de redécouvrir la diversité de nos fromages, nous sommes dans un pays tellement riche de ce côté-là.
Alors je détourne un peu l’idée et je mets du fromage dans tous les repas de la semaine. On va quand même essayer d’équilibrer tout ça avec des salades et des soupes !

 

Un vrai Mac & Cheese à l’américaine, alors attention, c’est au delà de « riche ». C’est une recette à classer avec la raclette et autre tartiflette. Pour moi c’est le plat comfort food par excellence ! Mes enfants adorent évidemment. Le prévoir plutôt le jour du cours de sport, il vaut mieux être affamé pour le dévorer.

 

Des petits crousti fromage pour accompagner un velouté d’endives. Ces crousti sont très pratiques, très rapides à réaliser et idéals pour utiliser des blancs d’œufs.
Le velouté d’endives va bien avec car il apporte un peu d’amertume mais vous pouvez cuisiner n’importe quelle soupe bien sûr.

 

 Des cakes jambon fromage et une grande salade verte. Vous pouvez préparer ces cakes en portions individuelles ou dans un plat à cake à partager. L’autre aspect pratique est qu’ils se congèlent très bien. Vous pourrez ainsi en préparer plus et les ressortir pour des brunchs ou de futurs dîners.
N’hésitez pas à ajouter des herbes fraiches (ciboulette, persil, …), des légumes aussi comme des carottes râpées ou pendant la saison des tomates cerises ou des petits pois.

 

Des champignons farcis au fromage frais, le truc tout simple dont on se régale à l’apéritif. Et bien on les fait avec de gros champignons que l’on sert avec une belle tranche de jambon de pays et une salade de mâche pour un dîner rapide.

 

 

 Comment ne pas proposer un cheesecake cette semaine ?! Je vous propose la version croquante-craquante avec des noisettes concassées dans la pâte.
Vous pouvez préparer ce gâteau la veille sans souci.

 

 

 

Et puis n’oublions pas qu’un beau plateau de fromages avec un morceau de pain et un verre de vin* est encore ce qu’il y a de plus simple et délicieux !

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI

 

*l’abus d’alcool blablabla

16 mars 2018
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : sans vaisselle

Sans vaisselle ? vraiment ? si je suis honnête, je vous dis qu’il va y en avoir un peu. Nous n’allons pas prendre nos repas dans de la vaisselle jetable (cf. cette très bonne vidéo de Greenpeace ICI). Mais avec ces recettes il y aura au maximum une planche à découper, un couteau et un plat de cuisson. Donc pas grand chose vous en convenez.

image source Pinterest

Un chili con carne très classique mais toujours très apprécié. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser : rapide à préparer. Bien sûr si on le fait pour 15, il faut être 15 pour éplucher et couper les légumes sinon ça devient très long mais franchement pour 4 ça se gère. L’autre avantage est qu’il se réchauffe et se congèle très bien. Donc ça veut dire que vous pouvez le préparer la veille pour le lendemain et aussi en faire plus pour le congeler en parts à avoir sous la main les soirs de panique.

 

Un bol épinard-pois chiches-coco, normalement c’est plutôt un accompagnement. Mais ce plat est aussi très bon seul et bien suffisant pour un soir de semaine. Si vous avez peur d’avoir faim, n’hésitez pas à l’accompagner d’une céréale comme du boulgour, du quinoa ou du riz.

 

 

Des endives au jambon façon puzzle, comme le plat précédent il n’est pas photogénique mais il est très bon, promis. C’est la version rapide et allégée des endives gratinées à la béchamel. Comme je suis la seule de ma famille à aimer les endives cuites, j’ai trouvé cette solution rapide pour en manger.
Il suffit d’émincer les endives et de les faire cuire doucement à couvert, inutile de mettre une matière grasse, les endives vont rendre beaucoup d’eau. Quand elles sont cuites, ajouter le jambon en dés et la crème fraîche, et pour les plus gourmands un peu de fromage râpé. Et c’est prêt !

 

Des crevettes et brocoli au four, les plats sur la plaque du four, j’adore. C’est un peu magique. Le principe est d’assaisonner les ingrédients puis de les répartir en une seule couche sur la plaque. Le four doit être assez chaud pour que ça cuise vite. La difficulté est de trouver des ingrédients qui ont le même temps de cuisson ou de les couper à la bonne taille pour uniformiser.

 

Une tarte à la confiture, il n’y a pas plus simple que cette tarte qui évoque la montagne. Il suffit d’étaler une pâte sablée dans un moule et de la recouvrir de confiture. Je choisie celle de myrtille pour accentuer le côté montagne mais vous prenez celle qui vous fait envie bien entendu.
Après vous décorez joliment avec l’autre pâte sablée, au four et c’est fini !
Vous pouvez préparer cette tarte à l’avance et elle se conserve quelques jours sans problème.

 

 

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI

 

 

9 mars 2018
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : qui dort dîne

Toutes les informations sur le programme de la journée du sommeil par département ICI

 

Quand j’étais petite et que j’avais du mal à m’endormir on me faisait un bol de lait chaud avec du miel. Ça marchait plus ou moins bien, je crois que le câlin qui l’accompagnait faisait plus d’effet.
Mais y a-t-il des aliments qui nous aident à mieux dormir ?

Après quelques recherches, on peut dire que oui. De manière simple il faut limiter les protéines qui stimulent le cerveau et éviter le gras qui est plus difficile à digérer ce qui ralentit la digestion et augmente la température corporelle.
En allant un peu plus loin on découvre que c’est le tryptophane notre meilleur allié. Tryptophane, késaco ? C’est un acide aminé qui va se transformer en sérotonine, hormone qui favorise le sommeil et aide à lutter contre le stress et l’anxiété. La sérotonine va à son tour être transformée en mélatonine, hormone du rythme veille-sommeil, et qui renforce le système immunitaire (elle aide contre l’hyper-tension et le diabète).
Whaou, vive le tryptophane !!! Vite dans quoi j’en trouve que je m’en gave !
Oui, mais ce n’est pas si simple. Il faut que celui-ci arrive au cerveau et pour ça il faut l’aider. Comment ? Avec des glucides pour sécréter de l’insuline qui est son alliée. Et là ça se complique car il faudrait trouver la juste dose, attention à privilégier des glucides à index glycémique bas car sinon il y a trop d’insuline ce qui va perturber le sommeil et faciliter le stockage des graisses.
En plus du tryptophane, il y a le magnésium, le zinc, les vitamines B3, B6, B9 et les oméga 3 qu’il ne faut pas négliger pour un bon sommeil réparateur.

Donc je mange quoi le soir ? Et bien il faut privilégier les aliments avec des protéines et le moins de graisses, les produits laitiers, les céréales, les légumineuses, les légumes verts et les fruits. Exit, les fritures , la viande rouge et les desserts riches en sucre par exemple.
Alors je vous propose ces recettes pour les repas du soir :

 

 

 

 

 

Des petits cakes légumes et quinoa avec une belle salade verte, un gratin de patates douces et poisson, une salade de pommes de terre et kale avec des crevettes à l’ail et au basilic, un one pot riz poulet et légumes et un banana bread
Vous pouvez parsemer vos plats avec des graines de tournesol ou de potiron qui sont riches en tryptophane. Privilégier les fromages de brebis et de chèvre, un peu de mozzarella ou de gruyère. Le soja est aussi un aliment qui en contient beaucoup.

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI

 

Pour aller plus loin

Petit bémol j’ai aussi lu que la tryptophane doit être absorbée entre 6 et 8h avant l’endormissement pour que la digestion soit complète et que c’est entre 16h30 et 17h30 que la synthèse de la sérotonine se fait le mieux. Ce qui est un bonne nouvelle car c’est l’heure du goûter ! Donc on peut en déduire que c’est au goûter qu’il faut préparer sa nuit. Pas question pour autant de se jeter sur des barres chocolatées ou des viennoiseries mais plutôt sur un bon pain complet, des bananes et des fruits secs comme les noix de cajou et les amandes.
Cet acide aminé est utile aussi pour la migraine, la dépression, les symptômes prémenstruels et de la ménopause, les troubles de l’apprentissage (TDAH)
Mais attention à ne pas en prendre trop (en compléments alimentaires par exemple) sans avis médical, car à forte dose elle a des effets négatifs.
Attention aussi aux cuissons trop longues ou trop fortes qui l’abîment.

Petit rappel pour bien dormir :

  • Éviter les excitants (café, thé, sodas caféinés) et la vitamine C à partir de 17h,
  • et le sport le soir qui libérera des hormones de l’éveil
  • L’alcool diminue la qualité du sommeil, et la nicotine peut provoquer des réveils pendant la nuit
  • Dîner au moins 1h30 avant l’heure souhaitée d’endormissement
  • Préparer une chambre pas trop chauffée en gardant les pieds et les mains bien au chaud, et dormir nu·e pour faciliter la régulation de la température corporelle
  • Éviter les écrans en particulier ceux près de vos yeux. Et oui il vaut mieux notre vieille télé que les tablettes et autres smartphones. Car en plus de leur lumière, ils nous incitent à rester éveillé·e avec leurs notifications permanentes
  • Si on a des difficultés d’endormissement, une autre astuce est de séparer le lieu où l’on dort, des lieux d’éveils. Donc on choisit un bon fauteuil pour lire et on va au lit quand les paupières deviennent lourdes. Rien de pire que de tourner dans son lit, le seul résultat est de s’énerver encore plus.

Si certains pensent que la fatigue se gère et que le sommeil ce n’est pas si important, un petit point sur les effets du manque de sommeil :

  • cela accroît l’appétit car ça augmente la production de ghréline qui stimule l’appétit et réduit nos dépenses physiques, et réduit la production de leptine qui elle nous donne la sensation de satiété et augmente nos dépenses énergétiques
  • on a plus envie d’aliments gras et sucrés
  • dans les modèles expérimentaux animaux et humains, conduits chez des jeunes en bonne santé, une  privation modérée de sommeil (5 h de sommeil au lieu de 7) de 5 jours, conduit à un état pré-diabétique (apparition d’une insulinorésistance)
  • à calories égales, la nourriture prise pendant la nuit (au moment où devrait se situer l’épisode de sommeil) conduit à un stockage plus important (donc prise de poids plus importante)

Le sommeil par âges :

De 2 à 4 ans, le jeune enfant a besoin en moyenne de 13 heures. Réparti en 2, la sieste d’environ 2 heures et la nuit d’environ 11 heures.
De 6 à 12 ans, l’enfant a besoin de 10 à 12 heures.
De 13 à 18 ans, l’adolescent·e a besoin de 9 à 12 heures (et oui ! même l’adolescent a besoin de beaucoup de sommeil…).
L’adulte a besoin d’en moyenne de 8 heures de sommeil. Il y a les petits dormeurs 6 heures de sommeil et les gros 10h. Mais attention : pas de norme absolue, chacun a un profil qui lui est propre, entre petit (moins de 6h), moyen et gros dormeur (plus de 10h), et ceux qui sont du matin, du soir ou au milieu. La seule chose vraiment importante est de préserver son rythme.

 

Merci infiniment à la professeure Marie-Pia d’Ortho du Service de Physiologie – Explorations Fonctionnelles de l’Hôpital de Bichat

2 mars 2018
de Delphine
0 Commentaires

4 idées pour le dîner : avec les produits de mars

Voici mars et à la fin du mois le printemps. En attendant cuisinons les derniers légumes d’hiver, j’avoue, je commence un peu à me lasser. Mais comme j’écris l’article un jour de neige, les légumes pour les soupes sont encore les bienvenus. L’hiver qui ne commençait pas, semble ne plus finir.
On va associer les légumes avec les agrumes avant qu’ils ne s’en aillent eux aussi.

Les produits de saison et des idées de recettes qui vont avec :

Du côté des légumes : les asperges et les radis vont bientôt arriver tandis que les choux, choux de Bruxelles, crosnes, endives, mâches, rutabagas, salsifis, topinambours s’en vont. De pleine saison il nous reste le cresson de fontaine.
C’est aussi leur saison car on peut les manger toute l’année en fonction des variétés : brocolis, carottes, choux-fleur, épinards, laitues, oignons, poireaux, roquettes.
Et comme ils se conservent longtemps on continue de cuisiner la betterave, le céleri rave, les courges et les navets.

Du côté des fruits : citron, kiwi, orange, pamplemousse, poire, pomme

Une poêlée de porc et riz aux légumes. Pour les légumes il y aura de la carotte, des oignons, et du chou vert. Dans cette recette on utilise une sauce Hoisin, si vous n’en trouvez pas vous pouvez remplacer par de la sauce barbecue moins asiatique ou un mélange sauce soja-miel liquide à parts égales.
Pour votre organisation : vous pouvez mettre la viande à mariner et cuire le riz la veille.

 

Des sardines en cresson et pommes de terre, une recette de Dorothée, délicieuse. Les pommes de terre seront tièdes et le reste froid, ce qui nous fait une salade entre hiver et printemps.
Pour votre organisation : vous pouvez cuire les pommes de terre et éplucher le cresson la veille.

 

Une soupe de carottes à l’orange pour faire le plein de couleurs et de vitamines. Ce n’est pas sur la photo mais n’hésitez pas à parsemer la soupe avec des fines herbes, comme le persil pour réunir encore plus de vitamines.

 

 

Après la soupe une salade de quinoa grenade avocat et kale, pour bien marquer que nous sommes entre 2 saisons 😉
Et puis même si les grenades se conservent bien, c’est le dernier moment pour en profiter avant l’automne prochain.
Pour votre organisation : vous pouvez faire cuire le quinoa et éplucher la grenade la veille.

Comme dessert, une salade de pamplemousses aux pralines roses. La seule contrainte ? Prélever les suprêmes des pamplemousses (en clair : enlever la peau autour des quartiers).
Pour votre organisation : si vous pouvez préparer les pamplemousses à l’avance, en revanche ne mettez les pralines qu’au moment de servir pour préserver le croquant.

Pour utiliser le planning et ajuster le nombre de mangeurs, cliquez  ICI